Samedi 2 décembre nous apprenions avec une immense tristesse le décès de Mohammad, ancien élève à l’EFIR et fils de notre collègue Karima Mally.

Une cérémonie en sa mémoire a été organisée jeudi dernier. Réunissant l’ensemble de la communauté scolaire, elle s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de France et d’une partie de ses équipes.

« La semaine dernière, un jeune homme, un fils, est mort loin de chez lui.
La semaine dernière, Mohammad, jeune étudiant brillant, élève-ingénieur, qui avait fait parmi nous, dans cet établissement, l’ensemble de sa scolarité, est décédé.
Parce que certains d’entre vous ont connu l’élève, le camarade, dès la maternelle, d’autres, le jeune homme, gentil et brillant qui réussissait au Lycée, il nous fallait prendre le temps de nous retrouver pour parler de lui. Parce qu’il a été l’un des nôtres, nous avons décidé, aujourd’hui de l’honorer.
Mohammad Mally avait dix-huit ans, un âge qui signifie, étude, découvertes, rencontres, apprentissages, mais un âge qui signifie surtout vivre et grandir, continuer à grandir. Et quand, une jeune personne, nous est enlevée de façon brusque, d’un « coup de la vie » comme disent certains, cela nous laisse forcément hébété, sonné, avec un goût amer en bouche. Nous espérions tellement autre chose pour lui, pour ses parents, pour sa sœur et pour tous ceux qui l’aiment.
D’autres après moi, vous parleront bien mieux de qui il a été, dernier d’une fratrie passée toute entière par notre école, fils, frère, ami, élève, une personne avec toutes ses qualités, les qualités d’un jeune homme plein de vie.
Mais j’aimerais avant cela m’arrêter, et prendre le temps de quelques mots pour ceux sans doute qui l’ont le plus aimé, ses parents :  Karima et Rachid Mally. Karima, notre collègue depuis plus de 15 ans à l’école et Rachid, son père, connu de cette communauté scolaire où il était investi depuis de très nombreuses années.
Il est difficile pour nous tous réunis aujourd’hui, d’éprouver avec justesse, la douleur qui est la leur, ce que cela peut être de voir partir un de ses enfants avant soi. À l’imaginer seulement, nous titubons. Et pourtant, nous qui sommes tous pour d’autres, un parent, un conjoint, un fils, une fille un frère, une sœur ou un ami, quelque chose dans leur peine nous est familier, nous la reconnaissons, elle est humaine, profondément humaine. C’est pourquoi sans savoir, nous comprenons et sans subir cette morsure de la vie comme eux, nous souhaitons la partager.
Voilà le sens que nous aimerions donner à ce moment de recueillement, être là pour ceux qui restent, partager et soutenir en se remémorant ensemble qui était Mohammad.
Karima, Rachid, Myriam en mon nom, en celui de l’école et sans doute aucun, en celui de toutes les personnes réunies ici, j’aimerais vous dire depuis ce lieu, depuis notre école, à quel point nous nous associons à votre peine et comment nous espérons aujourd’hui, demain et encore après vous apporter tout le soutien nécessaire pour traverser cette épreuve et plus tard, vivre avec. » (M. Muller – proviseur)

L’hommage de ses camarades nous montre à quel point Mohammad était apprécié de tous.

« Bonjour à tous, c’est en des circonstances difficiles et évidemment tristes que nous nous réunissons aujourd’hui, en la présence de monsieur l’ambassadeur de France ainsi que tous les élèves du collège et lycée sans oublier nos chers professeurs, pour la mort inattendue et attristante d’un ancien élève de l’EFIR faisant partie de la promo 2021 : Mohammad Mally.
En effet, il y a quelques jours nous avons perdu un camarade, mais aussi un frère, un fils, un élève et surtout un ami à tous.
Nous présentons nos condoléances les plus sincères à la famille du défunt, et ce, au nom de tous les élèves de l’efir. C’est une perte qui nous affecte tous et qui nous chagrine, mais nous sommes tous ici réunis pour te dire au revoir Mohamed, et restez forte Madame Karima Mally, on est tous avec vous et votre famille. » (Les représentants des élèves)

“ Dodi, les mots manquent aujourd’hui, les mots manquent pour te décrire à quel point ton décès nous a tous attristés. Alors aujourd’hui on souhaitait se remémorer les souvenirs que nous avons eu la chance de partager avec toi depuis notre première rentrée scolaire. Merci d’avoir apporté ta joie de vivre et tes talents de musiciens au sein de notre groupe et d’avoir rendu chaque jour un peu meilleur grâce à ta présence et ton sourire très contagieux. On n’aurait jamais imaginé te perdre aussi tôt, on pensait avoir toute la vie devant nous pour partager encore plus de moment ensemble.
Nous présentons nos sincères condoléances à ta famille, nous sommes de tout cœur avec elle. Dodi, on sait que tu nous entends de la haut et que tu veilles sur nous. Ce n’est pas un adieu, ce n’est qu’un au revoir. Tes très chers amis. “ (Promo 2021)

Repose en paix Mohammad, nous ne t’oublierons pas.