Le mot du proviseur

Chers parents, chers élèves, chers collègues,

Nous vivons depuis février 2020 une situation très particulière du fait de la pandémie mondiale de la COVID 19. Cette situation sanitaire d’exception a conduit à la fermeture de notre établissement pour nos élèves et a imposé de facto un enseignement en distancié de la maternelle au lycée tout au long de cette année scolaire.

L’établissement a relevé le défi de l’enseignement à distance grâce à l’investissement et à la réactivité de toutes les équipes enseignantes assistées des ASEM en maternelle. Des ajustements ont été mis en place au fur et à mesure du déroulement de l’année pour faire en sorte que notre enseignement s’adapte en permanence aux besoins des élèves avec la construction et l’utilisation de nouveaux outils pédagogiques.

La mise en place d’un Environnement Numérique de Travail, la modification d’emplois du temps en mode « confinement » avec une attention toute particulière pour le 1er degré et la systématisation de visio-conférences (zoom) accompagnées ou non des capsules vidéo ont permis d’assurer un enseignement le plus complet possible, de maintenir les relations entre élèves et professeurs et de conserver un fonctionnement de type classe.

La BCD en primaire et le CDI au secondaire ont fonctionné ; les élèves ont pu emprunter des livres en français toute l’année. Les documentalistes ont été porteuses de projets afin de promouvoir la langue française (« les histoires de Michèle » pour le primaire, « projet éloquence » pour le secondaire). Des projets il y en a eu d’autres :  « La semaine des lycées français du Monde » et « Ambassadeurs en Herbe » (projets AEFE) mais aussi « Dis-moi dix mots » ou « La quinzaine du conte » (festivités de la francophonie) pour ne citer que ceux-là.

Un suivi personnalisé a été mis en place pour les élèves à besoins particuliers. La vie scolaire au secondaire, des enseignants « plus de maitres que de classes » au primaire et le pôle santé ont soutenu les élèves en difficultés tout au long de l’année afin d’éviter les décrochages scolaires. Les CP ont pu aussi bénéficier d’un aménagement adapté aux apprentissages du niveau.

Tout n’a pas été parfait et nous saurons tirer tous ensemble les leçons de cette année si particulière mais les résultats aux examens nationaux montrent que nous avons rempli notre mission :
DNB : 73 candidats – 72 lauréats – 67 mentions dont 41 mentions très bien
BAC : 69 candidats – 67 lauréats – 54 mentions dont 23 mentions très bien avec 5 félicitations du jury.

A la rentrée, nous nous réinterrogerons notamment sur nos pratiques pédagogiques en intégrant les compétences acquises cette année par les enseignants et les élèves ; nous serons vigilant pour réinstaller les règles de vie qui vont s’imposer à nous dès la rentrée de septembre 2021 en cas de reprise en présentiel ou en hybride.

Nous ne savons pas aujourd’hui qu’elles seront les mesures adoptées par les autorités saoudiennes, ce sont celles-ci qui induiront une reprise en présentiel, en hybride ou en distancié à la rentrée. Nous avons travaillé sur les trois schémas et sommes prêts. Nous ne manquerons pas de vous informer dès que possible des situations d’enseignement à la rentrée.

Je vous souhaite pour l’instant à tous d’excellentes vacances.

Ronald Muller—Proviseur

En bref

Fournitures scolaires
Les listes sont en ligne sur le site de l’école : fournitures

Fermeture administrative
Pour nous contacter pendant la période de fermeture, merci de cliquer sur le lien correspondant à votre demande :
Demander une radiation
Demander un document
Postuler pour un emploi à l’EFIR
Pour toute autre demande merci de nous adresser un mail à partir de la réouverture administrative, le mercredi 25 aout 2021

Autocollants et badges d’accès
N’attendez pas la rentrée pour faire votre demande, envoyez-la dès maintenant par mail et nous
la traiterons lors de la rentrée administrative. Faire ma demande

La vie de l’école sur les réseaux sociaux
Instagram : @efiriyad
Facebook : @efiriyadofficiel
Twitter : @efiriyad

Parcourir le monde (De Riyad à Tokyo)
Un projet sans doute beaucoup trop ambitieux en ces temps de d’enseignement à distance.
On est très loin de Tokyo mais un grand merci à tous ceux qui ont joué le jeu. En savoir plus